Récits de vie

Naissance : , Bone, Algérie
Decès : , THIAIS (94), France
Cimetière Parisien de Thiais, THIAIS (94), France (Division 59 Ligne 11 Tombe 38 Concession 16 TR 2015)voir la carte »

Naissance : 22 novembre 1930 à Bone (Algérie)

Henri-Roger est le fils ainé de René Youda KEMOUN et de Camille EL HAÏK. René et Camille se sont mariés le 27 novembre 1929.
Il se faisait appeler Roger tout court par ses proches selon le désir de sa maman.

Son père René KEMOUN est né le 10 novembre 1894 à AÏN-ABID (lors d'un voyage en train sur la route de Constantine en Algérie). René est décédé le 18 Janvier 1984 (89 ans) à Orly.

Sa mère, Camille EL HAIK née le 6 novembre 1899 originaire de LA CROIX (Village frontalier de la Tunisie) est décédée le 12 Mars 1938 de la Typhoïde. Elle avait 38 ans.

René et Camille ont eu 3 enfants, Roger, donc l'ainé puis Yvonne Rachel née le 19 avril 1932 et enfin Elie.
Yvonne est décédée le 10 avril 1938 soit à peine un mois après sa maman à l'age de 6 ans. Roger a lui-même contracté cette maladie qui a emporté successivement sa maman et sa petite sœur en un mois. Mais heureusement, il s'en est sorti. Il est donc devenu orphelin de sa maman et a perdu sa petite soeur à l'age 8 ans.

Il a été élevé par Henriette KEMOUN qui a épousé René en seconde noce en février 1940 et la famille s'est agrandie de Madeline et Richard, puis d'un troisième enfant Jeannie qui a été adoptée tout en restant dans la famille proche.
Roger a su construire des liens très forts avec cette nouvelle famille et après les épreuves difficiles liées au décès de sa maman, de sa sœur Yvonne, et au chagrin de son papa, il s'est approprié l'affection d'Henriette qu'il appelait MMan et a aimé ses petits frères et sœurs comme le grand frère qu'il était et restera toute sa vie.

Roger a épousé Maud BOUBLI le 25 mars 1957 à Souk Ahras.
Ils ont d'abord vécu quelques années à Bone avant de rentrer d'Algérie pendant les événements et de s'installer pour de longues années à Chevilly Larue. Il s'éloignera peu de ce secteur géographique jusqu'à la fin de sa vie.
Roger et Maud ont eu deux enfants :
- Frédérique, Ariane, Camille née le 18 décembre 1957 à Souk Ahras
- et Pierre, Gaston René né le 24 janvier 1963 à Paris 13ème.
et ils furent les grands parents aimants pour leurs 3 petits enfants :
- Ophélie née le 21 octobre 1980 à Thiais
- Jérémie né le 25 janvier 1985 à Ris Orangis
- et Charlotte née le 22 juillet 1990 à Thiais.

Ils ont eu aussi la joie de faire babiller 2 arrières petits enfants :
- Lou née le 2 janvier 2008 à Bourg La Reine
- et Eli né le 6 janvier 2012 à Etampes

Roger a effectué ses obligations militaires dans l'Armée française du 24 avril 1951 au 15 octobre 1952.
Il a été rappelé le 15 juin 1955 pour les opérations de maintien de l'ordre dans les départements algériens en application des dispositions du décret 56-766 du 7 juin 1955.
Le 15 octobre 1955, il est volontaire pour être maintenu sous les drapeaux et sera nommé Maréchal des Logis. Il sera rayé des contrôles de son unité le 1" février 1956.
Entré dans l'Administration des Douanes en tant que Préposé le 1" janvier 1955, il terminera sa carrière en métropole par une retraite bien méritée avec le grade d'Inspecteur central.

Il a, pendant de nombreuses années assuré, avec fidélité et dévouement, la fonction de Porte-drapeau du Groupement d'Ile de France de l'Association Nationale des Anciens Combattants et Victimes de Guerre des Douanes de France et d'Outre Mer dont il était membre.
Dans les cérémonies auxquelles il a participé, portant fièrement son uniforme de Douanier, il représentait non seulement ses camarades Anciens Combattants mais aussi l'Administration des Douanes qu'il a servi avec honneur et dévouement.
A l'occasion d'un ravivage de La Flamme sous l'Arc de Triomphe, il recevait le 23 septembre 2008, le diplôme d'Honneur des porte-drapeaux attribué par l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en présence du Préfet de Paris.

Roger est titulaire de :
• la Croix du Combattant,
• la Médaille Commémorative des Opérations en AFN,
• la Médaille de la Reconnaissance de la Nation,
• la Médaille d'Honneur des Douanes.

Photos

Henri Roger Haï KEMOUN - Sa maman Camille EL HAIKHenri Roger Haï KEMOUN - Henri Roger Haï KEMOUN - 1956 Fiancailles de Roger et maudHenri Roger Haï KEMOUN - 1956 Jolie photoHenri Roger Haï KEMOUN - 25 mars 1957
Son mariage avec Maud BOUBLI.
Je ne connais pas d'autre homme qui soit resté aussi dévoué à sa femme toute sa vie.Henri Roger Haï KEMOUN - Henri Roger Haï KEMOUN - Henri Roger Haï KEMOUN - René et Henriette KEMOUNHenri Roger Haï KEMOUN - 1968 Vacances en famille en IsraëlHenri Roger Haï KEMOUN - 1970 Maud, Roger, Pierre et Frédérique
Tous les 4 en vacances à DeauvilleHenri Roger Haï KEMOUN - 1975 Avec son frère Lili et sa belle soeur LilianeHenri Roger Haï KEMOUN - Maud et Roger à la Grande Motte 1980Henri Roger Haï KEMOUN - 1983 Avec Ophélie 3 ansHenri Roger Haï KEMOUN - 1978 mariage FrédériqueHenri Roger Haï KEMOUN - 1978 Mariage FrédériqueHenri Roger Haï KEMOUN - 1989 Ils se sont faits beaux pour le mariage de Pierre.Henri Roger Haï KEMOUN - Noeud pap et tout...Henri Roger Haï KEMOUN - Henri Roger Haï KEMOUN - A l'occasion d'un ravivage de La Flamme sous l'Arc de Triomphe.Henri Roger Haï KEMOUN - Henri Roger Haï KEMOUN - Il recevait le 23 septembre 2008, le diplôme d'Honneur des porte-drapeaux attribué par l'Office National des Anciens Combattants.Henri Roger Haï KEMOUN - 2010 Dernières vacances en Israël avec Zizou et LydieHenri Roger Haï KEMOUN - 2012Henri Roger Haï KEMOUN - 2012 Croisière en méditerranée. Dernières vacances.Henri Roger Haï KEMOUN - 2012 Croisière en méditerranée. Dernières vacances.Henri Roger Haï KEMOUN - Cousinades BOUBLIHenri Roger Haï KEMOUN - 10 novembre 2013 Mariage NadègeHenri Roger Haï KEMOUN - 10 novembre 2013 Mariage NadègeHenri Roger Haï KEMOUN - Octobre 2013 Mariage NadègeHenri Roger Haï KEMOUN - 2015 Plaque en sa mémoire à la synagogue de Chevilly LarueHenri Roger Haï KEMOUN - 2015Henri Roger Haï KEMOUN - Henri Roger Haï KEMOUN -

Témoignages

Bonjour Roger, Bien sûr tout le monde pense à toi, à ta gentillesse, aux nombreux aller et retours pour rendre service. Des flashes me parcourent l’esprit : ta 403 noire, ta superbe écriture, les histoires d’Algérie, les expressions : mon fils, ma fille chérie en parlant à Frédérique, ma mie chérie en parlant à Maud. Je suis content de t’avoir fait sourire ces derniers temps. Je pense n’avoir rien oublié Roger, j’ai mes clés, mes papiers, mon sac… Toi, mon second papa, n’ait crainte nous ne sommes pas prêts de t’oublier. Tous t’embrassent Eli, Lou, Ophélie, Jérémie, Christophe, Charlotte , Gabriel. Salut Roger !! Patrice, Ton gendre
Patrice BROSSILLON, le
Pour notre père, notre papa, l’Homme de référence, celui qui a fait attention à nous, qui nous a donné l’éducation et les armes pour affronter sérieusement la vie, toujours positif, celui qui nous répétait dans les moments difficiles : « t’inquiète pas ma fille, mon fils, ça va aller, tu sais que je suis là » En rajoutant « ah, ma fille c’est mes yeux », « Ah mon fils, il est gentil », et puis Ma Mie…Ah Ma Mie.. Papa tu nous avais préparé à beaucoup de choses, y compris à accepter les difficultés de la vie mais tu ne nous avais pas prévenus qu’il serait si difficile de t’accompagner là où tu vas aujourd’hui. Nous sommes tous là à nous soutenir autour de toi. Rentrer du travail comme chaque soir, se dire : "tiens il faut que j’appelle Papa avant qu’il ne s’inquiète" avant de réaliser qu’il n’est plus là, qu’on ne pourra plus avec complicité te demander "ça va maman ?". Papa, qui va frotter le dos de maman quand elle prend son bain ? Qui va nous ouvrir le portail avec la télécommande de la fenêtre, qui va demander à Pierre de rouler moins vite et nous répéter de faire attention même quand on ne sait pas à quoi on doit faire attention. Nous allons garder précieusement tes derniers mots que tu nous a écrits avec les nombreuses cartes postales que tu ne manquais d’envoyer à chacun de tes voyages. Ton écriture si reconnaissable est devenue plus tremblante au cours du temps. Nous avons reçu tant de témoignages qui prouvent à quel point tu étais aimé !!! Tes frères et sœurs (Eli, Madeline, Richard) ont déjà du mal à vivre sans toi, tes petits enfants, Ophélie, Jérémie, Charlotte, tes neveux Nadège, Fabien, Jean René, Laurent et Carine ont tous exprimé avec douleur le manque de ton absence et même en tant que beau père, tu étais tant apprécié par Patrice et Catherine !!! Adieu Papa et merci pour tout. Sois tranquille, on veillera sur maman…..
Frédérique et Pierre Tes enfants, le
OBSEQUES DE HENRI, ROGER KEMOUN 10 FEVRIER 2015 CIMETIERE PARISIEN DE THIAIS Notre collègue et ami Roger est né le 22 novembre 1930 à BÔNE alors terre française. Il a, pendant de nombreuses années assuré, avec fidélité et dévouement, la fonction de Porte-drapeau du Groupement d'Ile de France de l'Association Nationale des Anciens Combattants et Victimes de Guerre des Douanes de France et d'Outre Mer dont il était membre. Dans les cérémonies auxquelles il a participé, portant fièrement son uniforme de Douanier, il représentait non seulement ses camarades Anciens Combattants mais aussi l'Administration des Douanes qu'il a servi avec honneur et dévouement. A l'occasion d'un ravivage de La Flamme sous l'Arc de Triomphe, il recevait le 23 septembre 2008, le diplôme d'Honneur des porte-drapeaux attribué par l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre en présence du Préfet de Paris. Roger a effectué ses obligations militaires dans l'Armée française du 24 avril 1951 au 15 octobre 1952. Il a été rappelé le 15 juin 1955 pour les opérations de maintien de l'ordre dans les départements algériens en application des dispositions du décret 56-766 du 7 juin 1955. Le 15 octobre 1955, il est volontaire pour être maintenu sous les drapeaux et sera nommé Maréchal des Logis. Il sera rayé des contrôles de son unité le 1" février 1956. Entré dans l'Administration des Douanes en tant que Préposé le 1" janvier 1955, il terminera sa carrière en métropole par une retraite bien méritée avec le grade d'Inspecteur central. Roger est titulaire de : • la Croix du Combattant, • la Médaille Commémorative des Opérations en AFN, • la Médaille de la Reconnaissance de la Nation, • la Médaille d'Honneur des Douanes. A sa veuve, à ses enfants, à sa famille, à ses amis nous sommes venus apporter le témoignage de notre amitié et de notre sympathie attristée. Adieu Roger ; repose en paix.
Frédérique BROSSILLON, le
Écrire un témoignage