Récits de vie

Naissance : , Moscou, Russie
Decès : , Paris, France
Samois-sur-Seine, France (carré B )voir la carte »

Le prince Nicolaï Ivanovitch Troubezkoï et sa femme Anna Andréevna Goudovitch s'installèrent en France après la naissance de leur fille Catherine en 1840 à Paris, louant le château de Bellefontaine comme résidence d'été. En 1856 ils achetèrent le domaine à la princesse de Tarente et s'y installèrent, entreprenant des travaux dans le château et dans la parc. En 1866 le domaine a lui seul comptait quarante et un habitants recensés à Samois.
Le 21 mai 1858 fut célébré à Paris le mariage de Catherine Troubezkoï avec le prince Nikolaï Alexéevitch Orloff, lignée russe plus prestigieuse encore que celle des Troubzkoï.
Le prince Troubezkoï est considéré par les habitants de Samois comme un bienfaiteur et un mécène. Très pieux il fit bénéficier l'église de Samois de nombreux objets mobiliers dont l'orgue et et un nouveau Chemin de Croix. Il contribua surtout à la construction d'un nouveau presbytère et fit don du jardin qui l'entoure.
Pendant la guerre de 1870 il joua un rôle de médiateur avec les prussiens pour éviter les réquisitions et des exécutions d'otages. Il participa aussi aux dépenses de l'invasion (impositions prussiennes et dédommagement des pertes les plus importantes subies par la population savoisienne).
Après sa mort en 1874, le prince Orloff fût en 1875 un des artisans les plus dévoués de la paix, offrant ses services en tant qu'ambassadeur de Russie en France auprès du kaiser qui menaçait d'une reprise de la guerre. Il fut l'un des réalisateurs de l'alliance franco-russe.
Son décès, en avril 1885, donna lieu à Samois à de grandiose funérailles.

Photos